Grzegorz Król


       GRZEGORZ  KROL est né à Szczebrzeszyn en 1957. Il était toujours fasciné par la nature des alentours de Szczebrzeszyn, les forêts de Roztocze, les champs et les prairies avoisinants. Dès son enfance il était élevé au bord de la rivière pittoresque Wieprz, donc il observait sa lente dégradation.

 La rivière Wieprz et ses arbres, les forêts voisines de Szczebrzeszyn sont devenues pour l’auteur “un baromètre” de la dégradation lente mais systématique du milieu naturel. Il a décidé de protester, protester par sa peinture. Il le fait depuis 1980.  

        Grzegorz Król est autodidacte, la nature est professeur de sa peinture. Il lance le nouveau style de la peinture qui contient: la téchnique individuelle, les épreuves profondes, le symbole.

       Tout cela cause, que les tableaux de Król sont exceptionnels.Ils donnent l’impression de tridimensité. Pour les uns la création de Król est géniale; pour les autres, les modernistes, sa peinture est traditionnelle.De toute manière, tous s’arrêtent devant ses tableaux ….et ils veulent les avoir chez eux, au salon, pourquoi?

    2001 - prix "Super Page"

    2000 - magasine d'Internet www.reporter.pl

    2000 - mensuel "CHIP"- mention honorable



Le ravissement et la protestation dans la peinture de Grzegorz Król

La création de cet artiste possède deux visions différentes mais une mission,

SAUVER LE MONDE D'UNE DEGRADATION ECOLOGIQUE

       Les arbres, c’est un symbole dominant dans ses oeuvres. Fiers et nobles. Ils enchantent par la forme de leurs branches, par la couleur de leurs feuillages et par la nudité complète. Ils dévoilent leur “âme”. Ils se mirent dans les ruisseaux forêstiers; ils se couvrent de brume flottante. Mystérieux et beaux. Le charme irréprochable de la nature émane de tous les tableaux de l’artiste peintre.

Les arbres expriment le symbole de la vie, ils s’adressent au bon sens des gens: “Nous sommes essences pures de ce monde, laissez-nous indemnes dans notre beauté!”

 

       La deuxième partie de la peinture de Grzegorz Król forment les tableaux catastrophiques. Comme les arbres de ces tableaux sont différents: écorchés, dépouillés de feuillage, couverts de poussière mortelle! Des moignons gris lancent par un geste muet un appel dramatique vers la civilisation qui par sa folle vitesse détruit la vie de la nature et des hommes. Les tableaux montrent la beauté naturelle,  menacée par la catastrophe écologique. La plus grande valeur de ces tableaux c’est leur symbolique expressive, exprimée par les arbres vivants et morts.

       Dans les dernières années Grzegorz Król a peint un grand nombre de tableaux. Ils sont réalisés à l’huile et au vernis. Ils créent une impression de tridimensité  ce qui enrichit leur composition finale. Les couleurs faiblement imprégnées, estompées et la force de l’intention du créateur sont des traits caractéristiques de cet artiste. Il éternise dans ses tableaux le monde de la nature intacte par empreinte de la civilisation et il présente ses visions dramatiques des troubles d’équilibre écologique.

       Depuis longtemps l’artiste expose ses tableaux dans les plus brillantes galeries de l’Europe. En Pologne on peut rencontrer ses oeuvres dans des philharmonies et des galeries pendant les expositions et les vernissages.

Les tableaux de Grzegorz Król sont souvent  exposés sur le fond d’un magnifique encadrement musical.

L’artiste offre ses oeuvres très volontiers en vente aux enchères au profit des enfants handicapés et aussi pour sauver les monuments de la culture et de la nature.

        L'artiste offre ses oeuvres trés volontiers en vente aux enchéres au profit des enfants handicapés et aussi pour sauver les monuments de la culture et de la nature.

       Il habite à Szczebrzeszyn sa ville natale où il a constriut une belle galerie entourée de piscine et de sculptures en pierre créées par lui-même.  Toutes ses visions artistiques sont nées dans sa région sous l’influence de coins sauvages de Roztocze et comme fruits de son imagination.

Halina Olszewska

 

La critique de l'exposition à New York Agora Galery 2005r.

 

       Grzegorz Król : la peinture d'après la nature comme un cri de silence.

       Grzegorz Król est un peintre paysagiste trés spécifique. Ses tableaux sont plus une supplication émue qu'un louange de la nature.

        Il était élevé en Pologne, au bord d'une pittoresque riviére Wieprz, dans les alentours des forêts de Roztocze où il était témoin oculaire de la destruction de ces beaux paysages par “le progrès de l’humanité” qui laissait des arbres, des prairies, des courants d’un ruisseau dans l’oublie et la solitude.  

       C’est l’autodidacte qui tout en comprenant la spécificité de son occupation a juré de consacrer son talent de peintre au service d’écologie. Pour y arriver il a créé son propre style qui se caractérise par sa force extraordinaire d’expression. Le réalisme s’amplifie d’un redressement spirituel.On peut voir ses oeuvres à la Galerie Agora, 415 West Brodway, Soho du 22 novembre au 13 décembre ( le vernissage de l’artiste aura lieu le premier décembre).

         Il est fort possible que le précédent de Król le plus proche de son style est le peintre allemand romantique Caspar David Freidrich, parce que ses toiles ont une atmpsphère semblable. Freidrich a profité du mystère de la nature pour la présentation métaphorique de l’isolemnet spirituel de l’humanité; tandis que les oeuvres de Król montrent d’une façon extraordinaire la tragédie du monde de la nature. Król a atteint la force d’expression grâce au style qui est à la fois sombre et lumineux. Król crée l’atmosphère sublime de ses compositions par le contraste dramatique d’une tonalité de couleurs réalisée grâce à l’application de plusieurs couches transparentes de glaçage.

         L’impression de métamorphose est toujours présente dans ses oeuvres. On y voit le procès de la dégradation des arbres hautains, baignés dans la lumière jusqu’aux branches déchiquetées, nues, tirant leurs griffes arthritiques vers le ciel.

         Król présente des visions contradictoires, qui par leur cri de silence lancent un appel dramatique de ralentir la course folle de la civilisation qui détruit la nature et finalement aussi l’homme.Effectivement, ses oeuvres transmettent ce message directement grâce à la tonalité scintillée et montrent la sensibilité de l’artiste de configurations déformées. Comme Caspar David Freidrich, Król aussi assemble le réalisme plein de détails avec le grand subjectivisme des images pour obtenir, à la dimension visuelle, la poésie pleine d’inquiétude.

         En évoquant la nature comme son plus grand maître, Król observe, de son oeil qui ne se trompe jamais, le jeu de l’ombre et de la lumière sur les surfaces difféentes et attache de l’importance aux détails de la facture avec les mauvaises herbres qui poussent de façon  exubérante, l’écorce d’un arbre et les autres éléments de la nature.

         Król souligne le réalisme pour rendre plus fort le sujet de précarité du monde organique  qui revient éternellement. La sensation de destruction précoce trouve dans ses tableaux l’affirmation omniprésente . La dévastation et les ombres noires restent en opposition avec la lumière claire qui offre la seule et unique espérance de dépasser le savoir et le raisonnement humains.

         Le contraste est particulièment dramatique sur la toile intitulé nr 2 , où la lune pâle illumine le ciel entre les nus squelettes des  arbres et la petite maison à toit de chaume. De même Nr 8 ,où on voit l’arbre solitaire, désespéré s’élever au dessus d’une flaque d’eau; au fond de montagnes éloignées et couvertes de brume épaisse.

         Grzegorz Król numérote ses tableaux et il ne leur donne pas de titres pour échapper au schématisme de montrer les problèmes qui lui sont très proches car liés à la destruction irréfléchie du milieu naturel. On ne peut mieux montrer ces problèmes que par ce cri de silence  de sa création artistique qui  s’exprime elle-même de façon très éloquente.

 Peter Wiley

 

 

LE RETOUR